Guide Généralités

Posté par Thibaut

Quelles légendaires fabriquer avec vos memoria ?

Mis à jour le

C’est l’une des questions fondamentales que se pose tout nouveau joueur d’un jeu de cartes à collectionner : pour quelle légendaire utiliser mes unités d’artisanat précieusement récoltées ?

Dans Faeria, vous pouvons obtenir ces unités, nommées memoria , soit en détruisant des cartes de votre collection, soit en effectuant des parties de Pandore. Les taux de conversion pratiqués sont globalement comparables à d'autres jeux du genre comme Hearthstone.

Rareté Destruction Fabrication
Commune 1 memoria 5 memoria
Rare 5 memoria 20 memoria
Epique 20 memoria 80 memoria
Légendaire 80 memoria 320 memoria

Voici quelques indications subjectives quant aux légendaires dont vous pourriez avoir besoin en jeu.


Avant-propos

Avant toute chose, fabriquez les légendaires qui vous amuseront le plus : s'amuser dans un jeu est primordial, davantage que chercher à briller compétitivement ou non.

Dans Faeria, fabriquer de grandes quantités de légendaires n’est pas forcément utile. Hormis quelques incontournables, les équipes du jeu ont fait le choix de ne pas faire de leur sélection de cartes légendaires des « must-have » absolus. Nombre des légendaires ne sont pas des cartes qui brillent par leur jouabilité, mais qui proposent plutôt des manières de jouer originales ou déroutantes.

Je vous conseille donc plutôt d’orienter votre création de légendaires vers deux ou trois cartes ciblées utiles dans une vaste majorité de listes, et de plutôt garder vos memoria pour fabriquer les nombreuses cartes épiques ou rares qui seront, elles, indispensables dans nombre de listes.

Remarque importante : ce classement est établi uniquement pour les listes construites, mais ne constitue pas un classement en catégories valables pour Pandore, où la valeur de certaines légendaires est complètement différente du fait des spécificités de ce mode de jeu (système du draft, rareté des removals bruts, accélération de l’économie à l’ouverture de Pandore).



Classement

Par commodité, j'ai divisé ces 21 légendaires en cinq catégories, de 1 à 5, allant des légendaires vraiment incontournables à celles qui ne servent pour ainsi dire à rien à part faire du beau jeu et s'amuser.



Catégorie 1 : les incontournables

Trois légendaires ressortent nettement du lot. Celles-ci sont utilisables dans un grand nombre d'archétypes et trouvent toujours un rôle majeur à jouer dans la victoire. Si vous souhaitez vous orienter vers le jeu compétitif, vous devriez probablement les fabriquer toutes les trois.

Carte
Observations
Image

Garudan est tout simplement un dégât de zone exceptionnel. Aucune créature du jeu n’a un Don avec autant d’impact immédiat sur l’ensemble du plateau. En pratique, il s’agit d’un Firestorm doublé d’un corps puissant et mobile. Les deux éléments séparés coûteraient en principe 13 ou 14 faeria, mais vous n’en débourserez que 10. Dans des listes orientée contrôle, amasser 10 faeria n’est pas un grosse affaire, puisqu’avec vos récolteurs vos obtiendrez régulièrement 6 par tour.

Grâce à Garudan, vous possédez un excellent outil pour lutter contre les listes bleues ou jaunes qui misent sur un essaim de créatures à 1 ou 2 points de santé. Si vous l’associez au bleu, vous pourrez par ailleurs dupliquer Garudan grâce à Aurora’s creation pour bénéficier plusieurs fois de son dégât de zone.

Decks liés : Rouge contrôle, Three wishes, Rouge-Jaune Burn, Rouge-bleu contrôle…

Image

Mobilité, résistance et polyvalence sont les grands atouts de Khalim. Non seulement 3/6 sont des statistiques très correctes pour son prix de 5 faeria, mais en plus le Vol et la Charge 2 lui confèrent une capacité de mouvement remarquable.

En tant que joueur Jaune et second joueur, vous pouvez débuter la partie par une ligne droite Désert – Prairie (Explorer) – Désert pour placer au second tour un Khalim à l’exact centre du plateau qui sera à portée de n’importe quel récolteur, de n’importe quel puits ou de l’orbe adverse : une position idéale.

Les Followers issus de Khalim peuvent non seulement servir à mener une agression sans relâche, mais également à renforcer votre économie : poser un Follower gratuit pour effectuer une double récolte immédiate est un net avantage économique, qui peut se réitérer sur les tours suivants. En cela, il convient aussi bien aux listes agressives qu’aux listes contrôle.

Decks liés : Jaune rush, Jaune contrôle, Rouge-jaune contrôle.

Image

La vénérable tortue de Faeria est impressionnante à bien des égards. En admettant que la cible « idéale » standard est une créature 1/1 (Ruby fish, Lore thief, Tiki caretaker…), elle correspond à 12 points de statistiques pour 5 faeria ! Mieux encore que son avantage en valeur, son effet de surprise. Aurora permet de provoquer des échanges imprévus par l’adversaire, échanges souvent très défavorables pour lui. Un adversaire qui sait que vous jouez Aurora y réfléchira à deux fois avant de laisser une créature à portée de l’une des vôtres, aussi insignifiante soit-elle.

Octroyer son buff à une créature à Protection est une double peine pour l’adversaire : en plus d’un échange important réalisé gratuitement, une 6/6 récalcitrante demeure en vie…

Dernier petit avantage : elle est une cible idéale pour Unbound evolution, avez une probabilité non négligeable d’en faire un Barbarian ogre, un Oak father ou Kobold warlord.

Decks liés : BV Apex, n’importe quel mono bleu.




Catégorie 2 : c'est tout bon.

Cette catégorie regroupe des cartes qui peuvent tout à fait être aperçues dans les listes compétitives. Elles s'avèrent tout à fait rentables ou impactantes dans beaucoup de cas de figure, mais s'avèrent un poil moins polyvalentes que les précédentes.

Carte
Observations
Image

Si Baeru n’est pas un indispensable pour et dur, il n’en est pas moins très utile. Outre ses statistiques intéressantes pour son coût, il est une créature très solide et un outil puissant contre les rushs. En effet, le placer défensivement près de votre orbe offre non seulement un rempart puissant, mais aussi un convertisseur de terrains ambulant qui reculer progressivement la base d’opération de votre adversaire. Un rouge rush qui est à deux hexagones de votre orbe se retrouve dépossédé, tandis qu’un Jaune rush dans cette situation perd l’explosivité de ses Oradrim monk ou Khalim’s follower.

Hors du mono bleu, vous hésiterez à l’utiliser : vous risquez de convertir vos propres terrains !

Decks liés : n’importe quel mono bleu.


Image

Le Dragon vert offre 24 points de statistiques pour un coût de seulement 10 faeria. Tethra en lui-même est une carte solide et très mobile. C’est surtout l’effet de surprise de son buff qui fait sa force : comme Aurora, il amène souvent un échange très favorable là où l’adversaire se sentait en sécurité.

Le buff de Tethra est aussi efficace défensivement qu’offensivement : certaines cibles peuvent surprendre l’adversaire ou nettement le bloquer, à l’image de Living willow ; grossir davantage un Verudan force signifie presque tuer l’adversaire d’un coup.

Decks liés : Mono vert, BV buffs…


Image

Ruunin est ce genre de légendaire qui faire très peur à ceux qui découvrent le jeu mais qui ne sont pas un problème majeur pour les joueurs chevronnés. En soi, Ruunin est extrêmement fort par son immortalité et la valeur qu’on en retire après deux ou trois morts. Cependant, c’est un investissement lourd et sans impact immédiat, ce qui relègue Ruunin aux listes contrôle qui visent l’usure. Plus d’informations sur cet article.

Decks liés : Mono vert midrange/contrôle, Vert + autre couleur Contrôle.




Catégorie 3 : pas trop mal, mais...

Les légendaires de cette catégorie ne trouvent que très rarement, voire jamais, de place dans un archétype compétitif. Elles souffrent de certains défauts qui les rendent actuellement inaptes. Cela dit, elles s'intègrent très bien dans des archétypes sans prétention des joueurs qui n'ont qu'une collection réduite, et dans les duels entre amis.

Carte
Observations
Image

Hélas, Azarai n’est plus ce qu’elle était lorsqu’elle incorporait un Last nightmare gratuit… Sa version actuelle compense une grande faiblesse du Jaune e fournissant un outil efficace contre les decks à essaim, particulièrement le Bleu… Outil qui s’avère être assez peu efficace et souvent peu pertinent pour l’investissement.

Azarai parvient souvent à grossir de manière très intéressante – 10/6, mais le Dragon n’a souvent d’intérêt que s’il est placé à portée de l’orbe ennemi, ce qui n’est pas gagné en Jaune contrôle.

Image

Ce sort légendaire est l’argument absolu. Jouer Aurora’s Dream, c’est pour ainsi dire (presque) remporter la partie, puisque ce sort comble votre main vide de cartes gratuites, apportant une panoplie considérable d’attaque comme de défense. Si votre liste contenait des cartes coûteuses, c’est le jackpot royal.

Dans les faits, débourser 24 faeria est… extrêmement compliqué. Ce chiffre représente l’équivalent d’environ 4 tours de double récolte, en utilisant la roue d’action à produire... Les parties où l’on peut permettre de sacrifier quatre tours sont… très rares.


Image

Le Dragon et sa capacité d’Evolution sont par nature imprévisibles. Vous pouvez tout aussi bien transformer vos créatures en créatures meilleures qu’en moins bonnes. En cela, Orosei demande de la réflexion : où vous de provoquer les situations où le risque sera grand. Par exemple, transformer Aurora ou Lore thief est un moins grand risque que transformer Baeru. La transformation d’Orosei est aussi très utile pour revitaliser des serviteurs blessés en créatures fringantes.

L’une des raisons qui explique son absence des listes bleues est que cette couleur joue souvent sur des réducteurs de coût – Spring mochi, Tale of the old turtle, Ancient herald – qui rendent l’évolution beaucoup moins intéressante. Dans un méta-jeu différent, Orosei trouvera peut-être sa place.

Image

Comme son nom l’indique, Sharra est très efficace contre tout ce qui est de la taille d’un Dragon ou mieux. Néanmoins, sa santé de trois la rend vulnérable à beaucoup de petites créatures en tous genres, ainsi qu’à certains removals comme Flame burst. Un adversaire n’hésitera pas à sacrifier deux petites créatures qui ont effectué leur Don pour retirer Sharra, tout en y trouvant son compte économiquement. Investir 7 faeria pour les perdre face à un investissement moindre est contraignant. Dans un environnement rempli de Vert, son intérêt est renforcé : elle peut venir à bout de la plupart des créatures de cette couleur – en particulier Verduran force -, sans craindre les courroux d’un sort de retrait.

Image

Dans la théorie, posséder une créature inattaquable est bien. En pratique, Iona ne l’est pas. Son gros problème est sa faiblesse : un point de santé la rend vulnérable à des sorts basiques (Famine, Falcon dive) ou à n’importe quel dégât de zone, même le plus élémentaire. Avec sa mobilité pas fameuse, elle ne génère souvent ni avantage économique, ni force de frappe. Pour sa défense, elle force souvent l’adversaire à réagir de manière disproportionnée et peut (parfois) générer un bon avantage économique grâce à une double récolte, face au Bleu.


Image

Eredon n’a pas d’impact direct sur le jeu à sa pose. Il nécessite d’être détruit ou sacrifié pour profiter à vos troupes. Pour être au maximum rentable, il faudra le poser le plus tôt possible. Cependant, il nécessite trois forêts, d’où sa lenteur. L’utiliser en tant que récolteur est un gâchis, à la fois par son coût, mais aussi parce qu’un placement défensif l’éloigne potentiellement du moment de sa mort, contre des listes Contrôle. Son bonus arrive beaucoup trop tard face à une liste agressive. Pour l’amusement, vous pouvez essayer de l’inclure dans un deck orienté sacrifice (jaune-vert) ou dans un mono vert où vous pourrez le recycler avec Feed the forest.

Decks liés : Mono vert, sacrifice…


Image

En soi, Ignus n’est pas un mauvais bougre non plus. Il est un récolteur correct doté d’un pouvoir spécial intéressant. Son problème est qu’il n’assure en aucun cas un dégât, étant donné sa durée de survie. Un point de dégât peut avoir un impact notable, comme terminer un serviteur blessé ou retirer une créature à 1 de santé, mais cela pèse peu sur l’échelle d’une partie. On lui préfère plutôt Flame spitter, dont le dégât est assuré.


Image

Seifer n’est pas un mauvais bougre. Sa capacité de grossissement en fait une terreur contre n’importe quelle petite créature plus faible que lui. Cependant, son utilité immédiate est moindre à celle de l’un de ses congénères rouges, lui aussi à 6 faeria : on lui préfère le Groundshaker qui, pour des statistiques semblables, a un impact immédiat sur le jeu et vient régulièrement à bout d’un serviteur blessé ou d’une 1/1 gênante.





Catégorie 4 : très difficile à jouer, mais dans le bon deck...

Carte
Observations
Image

En soi, le pouvoir et la Charge de Magnus sont très puissants. En pratique, il se révèle un investissement très coûteux, avec le problème d’être sans effet immédiat. Comme Thulgar, vous aurez intérêt à le jouer dans une liste possédant des cartes onéreuses. Avec ses statistiques 4/8, on peut raisonnablement espérer en tirer deux cartes à prix réduit s’il parvient à combattre... car un removal comme Last nightmare est une grosse sanction pour Magnus. Si vous l’avez, vous pouvez l’essayer dans une liste contrôle, pourquoi pas un archétype 7+f ?

Image

Le Baron est l’une de ces cartes légendaires qui propose une manière de jouer originale et influencer le deckbuilding. Thulgar offre une gratuité aléatoire nécessite d’être joué dans une liste qui contient un maximum de cartes très coûteuses. Le problème est que jouer des cartes très coûteuses signifie perdre une stabilité et devenir très vulnérable à n’importe quelle liste rush.

Image

Le sort légendaire, bien que très intéressant en card advantage, a le très mauvais goût d’être cher. Accumuler 12 faeria n’est pas facile du tout, et les jouer sans effet immédiat est une grosse prise de risques. De ce fait, Day of the dragons n’est pratiquement jamais vu, hormis quelques listes marginales où il sert à obtenir un second Garudan (voir la liste Three wishes Dragon)

Cela dit, Day of the Dragons a un bon potentiel « fun » si vous voulez vous amuser à jouer une liste orientée contrôle avec des rédacteurs de coût, comme Blod bargainer, Ogre dance, Magnus ou Baron Thulgar.


Image

La Reine de Meroval est très amusante. C’est un peu une tombola légendaire, capable d’offrir le meilleur comme du pire. Elle pourra vous donner la légendaire qui sauvera votre partie autant que celle que vous n’arriverez jamais à poser.
Son problème est qu’elle force à jouer quadricolore, si vous comptez tirer parti de tout ce qu’elle peut offrir. Qui dit quadricolore signifie l’impossibilité de se spécialiser dans une couleur précise, et donc que n’importe quelle légendaire à plus de deux terrains colorés est presque hors d’atteinte. Si l’on fait le bilan, Magda offre bien plus d’inutile que d’utile, la rendant très difficilement jouable.

Deck associé : Three wishes





Catégorie 5 : n'essayez pas...

Cette dernière catégorie regroupe des légendaires qui peuvent être amusantes mais qui sont, en pratique, purement injouables. Rien ne vous empêche d'essayer, juste pour le coup d'éclat...

Carte
Observations
Image

Le roi Ogre est unanimement reconnu comme la pire légendaire du jeu. Les cartes à réduction de coût aléatoire dans la main ne peuvent être jouées que dans des listes conçues pour, ce qui en fait une créature très situationnelle. Contrairement à Bold bargainer ou Ogre dance, son effet n’est pas immédiat est demande de combattre… sauf que Krog est lent. Outre sa lenteur, il n’inflige que peu de dégâts. Ses 12 faeria sont toujours plus utiles en étant investies dans un serviteur à impact direct, comme dans un Garudan… Enfin, perdre votre roi sur Choking sands ou Last nightmare est une catastrophe…


Image

Cette légendaire est juste… trop compliquée. Elle exige 3 Déserts, ce qui la rend jouable tardivement et difficilement. La faire monter à 13 de santé demande 3 sacrifices, sans prendre un seul dégât (difficile). De plus, s’agissant d’une structure, son activation ne peut avoir lieu qu’après le tour de sa pose… Ce qui signifie qu’il faut parvenir à l’empêcher de prendre des dégâts pendant quatre tours et avoir trois cibles à sacrifier.

Vous pouvez tenter de le jouer dans une liste orientée sacrifice, avec du Jaune (Wind soldier, Deathwish ghoul) ou du Vert (Ermit, Bloomsprite)... mais n’oubliez jamais que votre Ostregoth, la créature ultime, mourra potentiellement d’un simple Last nightmare.


Image

L’effet de Tarum est spectaculaire. Si vous ne l’avez pas vu, cherchez-le sur Youtube ! En pratique, il est extrêmement dur à réaliser. Réunir 15 faeria n’est pas une mince affaire. Les investir dans une créature sans effet immédiat est un pari très risqué. En effet, Tarum doit mourir pour couvrir le monde de forêts. Vu sa santé, il sera difficile de le perdre en combat. Votre meilleure option est de le recycler avec Feed the forest pour réalimenter votre économie et actier son effet. Néanmoins, à la mort de Tarum, votre adversaire aura déjà probablement réussi à construire un avant-poste dans votre base, rendant son intérêt alors très limité.



Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub